12Juin

Communiqué : Frédérique Dumas, la candidate LREM en tête dans la circonscription de l’ancien ministre sarkozyste Patrick Devedjian

Communiqué du 12 juin 2017- Frédérique Dumas, la candidate LREM en tête dans la circonscription de l’ancien ministre sarkozyste Patrick Devedjian

 

Antony, le 12 juin 2017 – Mme Frédérique Dumas, la candidate de La République En Marche dans la 13e circonscription des Hauts-de-Seine se hisse en tête du premier tour des élections législatives avec 45,4% des suffrages exprimés, dans le bastion historique de Patrick Devedjian, le successeur de Nicolas Sarkozy à la présidence du Conseil général des Hauts-de-Seine.

 

En recueillant 23 200 voix Frédérique Dumas devance le candidat LR Georges Siffredi (12 664 voix, soit 24,8%) de plus de 10 000 voix. Le suppléant de Mr Devedjian en 2012 est suivi de loin par Nicolas Lasgi, le candidat de la France Insoumise (4448 voix, soit 8,7%). Le socialiste Benjamin Lanier récolte quant à lui 2580 voix (5,1%), talonné par le candidat écologiste Denis Delrieu (2437 voix, soit 4,8%) et par la candidate FN Agnès Lafitte (2152 voix, soit 4,2%). La candidate PCF Monique Pinçon-Charlot obtient 2051 voix, soit 4,0%. Et avec 647 voix (1,3%), Cédric Nicolas, le candidat du Parti Chrétien-Démocrate, boucle la liste des candidats qui ont obtenu plus de 1% des suffrages exprimés.

 

Les 45,4% des suffrages exprimés en faveur de la productrice de cinéma et télévision confirment la volonté des habitants d’Antony, de Bourg-la-Reine, de Châtenay-Malabry et de Sceaux de choisir le renouvellement de la classe politique dans le fief de l’ancien maire d’Antony.

 

« Je remercie les électeurs qui ont décidé de me faire confiance. Le résultat de ce scrutin témoigne de la volonté de nos concitoyens de faire émerger un projet nouveau : celui d’une France ouverte, progressiste et exigeante. Une grande partie des électeurs se sont prononcés en faveur du projet de La République En Marche et ont confirmé leur confiance dans le président de la république Emmanuel Macron », souligne Frédérique Dumas. « Mais l’abstention est importante et les attentes suscitées sont fortes. Pour le second tour il est à la fois important que les électeurs confirment leur choix et que nous réussissions à convaincre chaque citoyen de l’importance de donner au Président la majorité dont il a besoin pour conduire la transformation de notre pays. Pour celamon suppléant Stéphane Roques et moi-même seront présents sur le terrain dès lundi.»