25Avr

Intervention – Quelle place pour les femmes dans la culture et le cinéma ? Table ronde organisée par l’ARP et le Cinéma des Cinéastes

Le 12 avril 2018, Frédérique Dumas a participé à une table ronde organisée par l’ARP et le Cinéma des Cinéastes intitulée « Quelle place pour les femmes dans la culture et le cinéma ? »

Dans un communiqué de presse publié le 25 avril, l’ARP rappelle que « depuis plusieurs mois, dans le monde entier, des femmes et des hommes se mobilisent afin de dénoncer les comportements abusifs rencontrés dans les secteurs du cinéma, de la culture et de la société toute entière. Cet élan sans précédent a fait naître une prise de conscience et des pistes d’évolutions, quant à la place et à la reconnaissance des femmes dans les milieux professionnels.  »

Cette rencontre était animée par Daniela Elstner (Présidente Directrice Générale de Doc & Film et Présidente de l’ADEF).

En présence de :

  • Jackie Buet (Directrice du Festival de films de femmes de Créteil)
  • Dominique Cabrera (Cinéaste)
  • Frédérique Dumas (Députée de la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine)
  • Marie-Castille Mention-Schaar (Cinéaste)
  • Radu Mihaileanu (Cinéaste et Président de L’ARP)
  • Anne Seibel (Cheffe décoratrice)
  • Béatrice Thiriet (Compositrice)

Dans le cadre du débat sur la place pour des femmes dans la culture et le cinéma, Frédérique Dumas a formulé plusieurs voies de réformes :

  • Les obligations de progression quantitatives assorties de mesures de suivi et d’évaluation doivent être systématisées (nominations, composition des commissions et des jurys…) ;
  • Les aides publiques doivent être conditionnées à l’atteinte de tels objectifs ;
  • La prise de conscience doit être encouragée avec l’évaluation faite par les acteurs de la culture eux-mêmes dans leurs propres structures ;
  • La sensibilisation, la lutte contre les stéréotypes doivent intervenir dès le plus jeune âge et doivent faire partie de toutes les réformes qui touchent l’orientation, la formation, l’alternance, l’apprentissage ;
  • L’audiovisuel public doit être le fer de lance de cette ambition.

A noter qu’en association avec les structures existantes depuis longtemps mobilisées sur ces questions, les Cinéastes de L’ARP continueront de prendre part à ce débat et proposeront un point d’étape sur ce sujet essentiel, lors des prochaines Rencontres Cinématographiques de Dijon, qui se tiendront du 7 au 9 novembre prochain sous la présidence de Cristian Mungiu.