28Nov

Le maintien des écoles Noyer-Doré et Anatole France dans le réseau de réussite scolaire

Suite à un travail commun entre l’équipe de Monsieur Jean-Yves SENANT et celle de Madame Frédérique DUMAS, le Maire d’Antony  et la Députée de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine ont demandé à Jean-Michel BLANQUER, le Ministre de l’Education nationale, de désarrimer le statut des écoles Noyer-Doré et Anatole France à celui du collège ; et de les réintégrer dans le réseau de réussite scolaire. Une requête à laquelle a répondu favorablement le rectorat de Versailles.

Pourquoi avons-nous demandé le maintien des écoles Noyer-Doré et Anatole France dans le réseau de réussite scolaire ?

– L’embellie de la situation du collège Anne Frank, sans méconnaître le travail accompli par les équipes éducatives, résulte pour une bonne part du choix opéré, il y a quelques années, de répartir la population collégienne du quartier du Noyer-Doré sur 3 collèges et non plus sur un seul. La modification de la sectorisation a immédiatement produit une nouvelle mixité.

– L’évolution du collège résultant d’une modification de la sectorisation collège, elle n’a produit aucun effet amont sur les deux écoles élémentaires du quartier du Noyer-Doré.

– La démarche engagée par l’Etat dans le cadre de la nouvelle géographie prioritaire établit sans la moindre équivoque que le quartier du Noyer-Doré doit faire l’objet d’un important travail d’accompagnement social. C’est la raison pour laquelle il a été maintenu en géographie prioritaire alors que beaucoup d’autres quartiers sont sortis du dispositif et pour laquelle il a bénéficié d’un nouveau contrat de ville 2014/2020

– Le contrat de ville d’Antony, conclu avec l’Etat et les principaux acteurs institutionnels, fait du volet réussite éducative son axe majeur.

– Le soutien apporté par l’Etat et par le département à l’action éducative depuis plus de 15 ans montre bien que, non seulement l’exigence d’une mobilisation dans ce domaine est partagée par tous les acteurs mais encore que l’effort doit être poursuivi et sans cesse renouvelé dans ses formes de mise en œuvre.

Les éléments de réponse du rectorat de Versailles

Conformément à notre demande et après avoir pris l’attache de la DSDEN 92, le rectorat de Versailles a convenu de poursuivre dans les écoles et du collège Anne Frank à Antony une politique ambitieuse de lutte contre les inégalités sociales au service de la réussite de chacun, en assurant des conditions de scolarisation adaptées aux besoins des élèves.

Aussi les écoles et collèges sortant de l’Education Prioritaire bénéficient de mesures d’accompagnement éducatif spécifiques.

Dans le cadre de l’Accompagnement pour les Priorités Educatives (CAPE) la DSDEN des Hauts-de-Seine s’engage pour :

–          L’école du Noyer Doré d’Antony :

  •  à examiner les ouvertures et fermetures de classe dans les mêmes conditions que pour les écoles classées en réseau d’éducation (REP) ainsi que le régime de décharges de direction

–          le collège Anne Frank :

  • à maintenir une priorité pour l’attribution de moyens de l’accompagnement éducatif, même hors classement en REP, ainsi que pour les moyens d’encadrement de la vie scolaire
  • à veiller, dans le cadre d’une politique départementale d’accompagnement progressive des moyens en fonction de la situation sociale de chaque établissement, à l’attribution d’une dotation globale horaire (DGH) en lien direct avec la situation sociale objective du collège.