Train de vie

Ce film prend le parti d’aborder le thème de la déportation des Juifs d’Europe sur un ton tragi-comique assumé. Il suit l’aventure des habitants d’un shtlel, village juif d’Europe de l’Est, qui avertis par Schlomo l’un d’entre eux, du sort que leur réservent les Allemands, font le projet fou d’affréter un faux train de déportation, qui les conduira en Russie, terre d’asile. Afin de pouvoir traverser les territoires occupés par les Allemands, le convoi se doit d’être plus vrai que nature : ainsi des habitants sont désignés pour incarner l’escorte nazie. Les personnages, souvent caricaturaux, et les situations parfois extravagantes et confinant à la farce auxquelles conduit cette folle épopée (comme la prière du soir en costume nazi) confèrent au film son versant comique, régulièrement contrebalancé par le rappel du contexte historique.